Grand public

© Arnaud Martin
Les personnels des laboratoires partenaires de l'OREME sont largement impliqués dans les nombreuses formations offertes par les établissements d'enseignement supérieur du site de Montpellier.

L'université de Montpellier offre de nombreux Masters reconnus au niveau national et international dans les domaines de l'eau des géosciences et de la biodiversité.

Le Master EAU

Montpellier dispose d’un potentiel de Recherche et d’Enseignement Supérieur dans le domaine de l’eau de premier plan au niveau européen avec une diversité disciplinaire unique. Dans un tel contexte, la Mention Eau vous propose :

  • une offre lisible, tournée vers la professionnalisation ;
  • un appui fort sur la première communauté de recherche sur l'eau en France ;
  • un lien dynamique avec le tissu économique et les collectivités à travers le Pôle de compétitivité.

http://www.master-eau.um2.fr/

Le Master Géosciences

Le Master Géosciences vous propose deux spécialités, « réservoirs géologiques » et « dynamiques terrestres et risques naturels ».

Il a pour objectif de former des cadres à bac +5 dans le domaine des Sciences de la Terre et de l’Environnement, capables d’appliquer leur savoir-faire à l’exploitation raisonnée, la gestion durable et la prise en compte des risques naturels associé à notre planète. La formation consolide la connaissance fondamentale sur la dynamique des différentes enveloppes solides de la Terre à toutes les échelles pour préparer aux carrières de l’Enseignement ou de la Recherche après un Doctorat.

http://www.mention-geosciences.org/

Le Master Écologie-Biodiversité

Le Master Écologie-Biodiversité réunit un nombre important de spécialités et de parcours préparant aussi bien aux métiers du génie écologique  que ceux de la gestion des espèces et des milieux naturels ou des sciences de la nature et de la vie. Les domaines d’application et de compétences concernés sont :

  • l’écologie fondamentale évolutive, fonctionnelle, des milieux aquatiques et/ou terrestres,  des milieux naturels ou anthropisés, des régions tempérées mais aussi méditerranéennes et/ou tropicales – l’ensemble incluant les approches paléontologique et paléobiologique ;
  • l’écologie appliquée : au développement durable, à la gestion  des territoires, à la gestion de la biodiversité et des bio-ressources naturelles et/ou domestiques, au Nord comme au Sud ;
  • le parasitisme et les maladies transmissibles : quel que soit l’organisme parasite et l’organisme hôte, analysés à la lumière de l’écologie parasitaire et de l’évolution, et incluant un objectif appliqué de contrôle et de gestion des maladies transmissibles, émergentes ou non, d’origine environnementale (alimentaire, vectorielle, animales) ;
  • l’enseignement et la formation dans le domaine des Sciences de la vie et de la Terre : préparation aux concours du CAPES et de l’Agrégation ainsi qu’aux métiers de la communication et de l’animation scientifique dans le domaine de l’Ecologie et de l’Environnement.

http://www.masters-biologie-ecologie.com/

La spécialité « Ingénierie en Ecologie et en Gestion de Biodiversité » organise chaque année un grand salon ouvert au public : http://www.salon-ecologie.com/