Communautés de mollusques d’eaux douce – Antilles

© Philippe Jarne / CEFE CNRS

La Tâche d’Observation vise à analyser les forces agissant sur la dynamique des communautés d’espèces de mollusques d’eaux douces aux Antilles françaises (Martinique et Guadeloupe) dans un contexte de changements environnementaux marqués.

Question scientifique

L’homme est responsable de nombreux changements écosystémiques, via son effet sur le climat, les introductions d’espèces et l’anthropisation. Ces modifications sont particulièrement marquées dans les milieux insulaires tropicaux, par exemple aux Antilles françaises avec un renforcement du régime et de la puissance des pluies tropicales et des périodes de sècheresse plus marquées depuis une vingtaine d’années, l’arrivée massive d’espèces invasives qui impactent cultures et milieux naturels et l’urbanisation croissante.

Les milieux d’eau douce, tels que mares, étangs et rivières, y sont particulièrement exposés. Ces changements affectent directement les communautés animales via des variations (souvent diminution) de densité d’espèces (voire leur extinction). Par ailleurs, ils induisent aussi un nouveau régime de sélection, pouvant favoriser des génotypes adaptés aux nouvelles contraintes. Les traits des espèces vont jouer un rôle important dans la réaction des espèces en influant à la fois la dynamique des populations et les interactions entre espèces.

L’objectif principal de la tâche d’observation est de mieux comprendre et prédire les changements démographiques des communautés (en particulier des espèces invasives vs. locales), tout en analysant l’impact des nouveaux régimes sélectifs au sein des espèces.

L’analyse porte sur des communautés d’escargots d’eau douce des Antilles Françaises (Martinique et Guadeloupe). Celles-ci incluent une trentaine d’espèces qui constituent la partie la plus importante du macrobenthos.

Observations

L’échantillonnage est mené annuellement depuis 1993 en Martinique et 2000 en Grande-Terre de Guadeloupe et à Marie-Galante, couvrant l’ensemble des îles. Il porte sur 180 sites en Martinique et sur environ 250 sites en Grande-Terre et Marie-Galante.

Une trentaine d’espèces sont suivies en Guadeloupe et une quinzaine en Martinique. Les données sont :

  • présence / absence,
  • abondance
  • abondance relative d’espèces de taille très similaires

Dans chaque site, plusieurs paramètres environnementaux sont estimés.

Pour une trentaine de sites, un ré-échantillonnage est effectué en Guadeloupe de façon à estimer la probabilité de capture.

De nombreux échantillons des espèces suivies ont été conditionnés en alcool pour des études basées sur l’ADN, et sont mobilisables pour des études futures. Par ailleurs, ces espèces ont été ou sont maintenues en animalerie au CEFE à Montpellier.

Variables Essentielles de Biodiversité (EBV) :

  • Species interactions
  • Taxonomic diversity
  • Allelic diversity
  • Population genetic differentiation
  • Population abundance
  • Species distribution
  • Demographic traits
  • Physiological traits

Données

Les données de présence/absence des espèces sont structurées dans des bases Access qui peuvent être mises à disposition à la demande, après actualisations annuelles (successives aux missions et contrôle qualité).

Actuellement, ces données ne sont pas publiques. Notre objectif est de les mettre à disposition sous forme de présence/absence d’espèces par site depuis le début des suivis, ainsi que des paramètres environnementaux par site.

Contacts

Equipe

  • Equipe Génétique et écologie évolutive du CEFE
  • Jean-Pierre Pointier (MC EPHE en retraite)

Collaborations

  • Elodie Chapuis (CR IRD, La Réunion)
  • Jelena Pantel (MC, French University of Paris)
  • Vincent Calcagno (CR Inra, Sophia Antipolis)
  • François Massol (CR CNRS, Lille)
  • Fabien Laroche (IPEF Irstea, Toulouse)
  • Jérome Boissier (PR, Université de Perpignan)
  • Olivier Rey (MC, Université de Perpignan)

Valorisation

Ouvrages

Delannoye R., Charles L., Pointier J.-P., Massemin D. 2015. Mollusques continentaux de la Martinique. Publications scientifiques du Museum (French and English).

Lamy D., Pointier J.-P. 2018. Mollusques marins et dulçaquicoles des antilles françaises. PLB Editions.

Publications

Calcagno V., Massol F., Mouquet N., Jarne P., David P. 2011. Constraints on food chain length arising from regional metacommunity dynamics. Proceedings Royal Society London B 278: 3042-3049

Calcagno V., Jarne P., Loreau M., Mouquet N., David P. 2017. Diversity spurs diversification in ecological communities. Nature Communications 8:15810.

Chapuis E., Lamy T., Pointier J.-P., Segard A., Jarne P., David P. 2017. Bioinvasion triggers rapid evolution of life histories in freshwater snails. American Naturalist 190: 694-706.

Dubart M., Pantel J.H., Pointier J.-P., Jarne P., David P. 2019. Modelling competition, niche and coexistence between an invasive and a native species in a two-species metapopulation. Ecology, sous presse.

Facon et al. 2008 Facon B., Pointier J.-P., Sarda V., Jarne P., David P. 2008. Multiple introductions and the evolutionary potential of invasive populations. Current Biology 18: 363-367.

Lamy T., Pointier J.-P., Jarne P., David P. 2012a. Testing metapopulation dynamics using genetic, demographic and ecological data. Molecular Ecology 21: 1394-1410.

Lamy T., Lévy L., Pointier J.-P., Jarne P., David P. 2012a. Genetic, behavioural and life-history components of animal mating systems: the outcrossing syndrome in the freshwater snail Drepanotrema depressissimum (Basommatophora: Planorbidae). Evolutionary Ecology 26: 639-655.

Lamy T., Gimenez O., Pointier J.-P., Jarne P., David P. 2013a. Metapopulation dynamics of species with cryptic life stages. American Naturalist 181: 479-491.

Lamy T., Jarne P., Pointier J.-P., Huth G., Laroche F., Segard A., David P. 2013b. Variation in habitat connectivity generates positive correlations between species and genetic diversity in a metacommunity. Molecular Ecology 22: 4445-4456. DOI: 10.1111/mec.12399.

Laroche F., Jarne P., Perrot T., Massol F. 2016. The effects of dispersal polymorphism on α and β diversity in a heterogeneous metacommunity. Proceedings of the Royal Society London B 283: 20160548.

Pantel J.H., Lamy T., Dubart M., Pointier J.-P., Jarne P., David P. Metapopulation dynamics of multiple species in a heterogeneous landscape. En préparation.

Pointier J. P., David P. 2004. Biological control of Biomphalaria glabrata, the intermediate host of schistosomes, by Marisa cornuarietis in ponds of Guadeloupe: long-term impact on the local snail fauna and aquatic flora. Biological Control 29 : 81–89.

Massol et al. 2011 Massol F., Duputié A., David P. Jarne P. 2011. Asymmetric patch size distribution leads to disruptive selection on dispersal. Evolution 65:490-500.

Pointier, J.-P. 2008. Guide to the freshwater molluscs of the Lesser Antilles. Conchbooks, Hackenheim.