Faune du sol sur d’anciens sites miniers

© Philippe Lebeaux

Contexte

La question posée porte sur les capacités des communautés de la faune du sol à réagir face aux différents filtres environnementaux. Les gradients de pollution constituent, par les pressions qu’exercent ces pollutions, des filtres facilement identifiables, et donc d’excellents contextes pour :

  1. tester des questions d’écologie relatives à la résistance ou à la résilience des communautés,
  2. tester la faune du sol comme indicateur de qualité et de fonctionnement des sols.

L’objectif est également, dans le cadre du SO POLLUMINE, de pouvoir replacer les valeurs observées dans une gamme de valeur existantes dans d’autres bases de données, et pour certaines déjà publiées (Joimel et al., 2016; Joimel et al., 2017), afin de mieux situer les sols anciennement contaminés. En effet, les SUITMA (Soil of Urban Industrial Technogenic and Millitary Areas) forment actuellement un groupe relativement hétérogène, qu’il convient de caractériser plus précisément, particulièrement concernant ses composantes biologiques.

Ces questions entrent en ligne directe avec les travaux développés au sein de l’équipe ESA (Ecologie des Systèmes Anthropisés) du CEFE, dans d’autres contextes, agricoles notamment concernant la question des indicateurs biologiques de qualité des sols, urbains et industriels concernant plus particulièrement les questions de résilience.

Collembole typique de milieux très anthropisés

 

Données

Les données brutes collectées consisteront en données d’abondances et/ou biomasses des animaux récoltés, et identifiés à différentes échelles taxonomiques selon les groupes considérés. Les données relatives aux mesures de traits pourront être connectées à la base de donnée BETSI, actuellement hébergée par le CESAB.

Les données seront en accès libre, après un embargo lié à la valorisation scientifique.

Variables Essentielles de Biodiversité : Population abundance, Species traits, Community composition.

Contact

Equipe

  • Jérôme Cortet (CEFE), coordinateur de la tâche, spécialiste de la mésofaune
  • Thibaud Decaëns (CEFE), spécialiste de la macrofaune
  • Alan Vergnes (CEFE), spécialiste de la macrofaune

Valorisation

Les données pourront intéresser toute la communauté scientifique travaillant sur la bioindication des sols et plus particulièrement la caractérisation biologique de la qualité des sols. Elles seront utiles aussi aux gestionnaires de sites miniers, particulièrement en contexte méditerranéen, où peu de données existent à ce sujet.

Il est également prévu une valorisation pédagogique à travers des visites de site pour les étudiants de master.