Le Grand Plateau Technique pour la Recherche AETE-ISO « Analyse des Eléments en Trace dans l’Environnement & ISOtopes » mutualise et optimise le potentiel analytique de la géochimie des éléments majeurs, en trace et des isotopes

Site web de la plateforme AETE-ISO

Grand Plateau Technique pour la Recherche AETE-ISO

Le Grand Plateau Technique pour la Recherche AETE-ISO « Analyse des Éléments en Trace dans l’Environnement & ISOtopes » est une plate-forme géochimique de l’OSU OREME.

Financée en partie par la Région Occitanie, la Métropole, le CNRS et l’Université de Montpellier elle mutualise et optimise le potentiel analytique de la géochimie des éléments majeurs, en trace et des isotopes autour de deux axes principaux:

  • Le Pôle Eau, Environnement, Santé pour les analyses élémentaires (métaux, métalloïdes, Terres Rares …) et de spéciation (As, Se, Sn, Sb, Hg, Tl…) dans les eaux, les sédiments, les sols, les matériaux biologiques …
  • Le Pôle Terre, Matériaux, Organismes pour les analyses élémentaires (métaux, métalloïdes, Terres Rares …) dans les roches et minéraux, les matériaux de natures diverses, les sédiments, les organismes actuels et fossiles …

En 2017, dans le cadre du CPER (2015-2020) la plateforme a considérablement élargi son offre analytique en se dotant d’un spectromètre de masse à multicollection MC-ICP-MS (Neptune + , Thermo Fisher Scientific). Cet équipement fonctionne en mode conventionnel liquide ou bien couplé :

  • à un système d’ablation laser Excimer Analyte G2 (Teledyne Cetac) pour des applications en microanalyse et cartographie d’échantillons,
  • à un système de chromatographie gazeuse (TraceGC, Thermo Fisher Scientific) pour l’analyse isotopique d’éléments volatils présents sous différentes formes chimiques,
  • à un système de chromatographie ionique (ICS5000, Thermo Fisher Scientific) pour l’analyse isotopique d’éléments (peu ou pas volatils) présents sous différentes formes chimiques.

La plate-forme est placée sous la responsabilité scientifique de Delphine Bosch et Jean-Luc Seidel et sous la responsabilité technique de Olivier Bruguier (Pôle Terre, Matériaux et Organismes) et Rémi Freydier (Pôle Eau, Environnement, Santé). La plate-forme est ouverte aux organismes publics et privés.

Pôle Eau, Environnement, Santé

Le Pôle Eau, Environnement, Santé de la plateforme AETE-ISO est dédié à l’analyse élémentaires (métaux, métalloïdes, Terres Rares…) et de spéciation (As, Se, Sn, Sb, Hg, Tl…) dans les eaux douces, les eaux de mer, les sédiments, les sols, les matériaux biologiques en lien avec des thématiques de recherche qui concernent le domaine de l’eau, l’environnement et la santé avec des limites de détection pouvant atteindre le ng/L.

Les instruments (2 ICP-MS quadripolaire avec couplage LC et GC, Analyseur de mercure, Système de minéralisation micro-ondes) et infrastructures (salle blanche pour la préparation des échantillons) sont localisé·es au sein du laboratoire HydroSciences Montpellier.

Pôle Terre, Matériaux, Organismes

Le Pôle Terre, Matériaux, Organismes de la Plateforme AETE-ISO est principalement dédié à l’analyse multi-élémentaire des éléments litophiles (REE, LILE, HFSE), sidérophiles (métaux de transition, PGE) et chalcophiles (Cu, Zn, Ga, Cd, Sn, Sb…) contenus dans les roches et minéraux, matériaux divers et organismes en lien avec des thématiques de recherche qui concernent le domaine de la Terre (sédiments, croûte continentale et océanique, manteau, météorites), de la caractérisation chimique des matériaux et des organismes actuels et fossiles.

Ces analyses sont réalisées sur des échantillons préalablement minéralisés (dissolution par voie acide ou par fusion alcaline) ou « in-situ » par ablation laser sur sections polies ou fragments inclus dans de la résine. Les limites de détections varient en fonction des éléments et de la technique utilisée et peuvent atteindre des valeurs de l’ordre du ppb (mg/L) au ppt (ng/L).

Le parc instrumental est composé d’un ICP-OES (iCAP 7400), d’un ICP-MS quadripolaire (Agilent 7700x) et d’un ICP-MS à haute résolution (Element 2 XR) couplé à un système d’ablation laser à excimères (plateforme Geolas Q+), ainsi que d’une salle de préparation des échantillons incluant une fusionneuse de type Katanax X600 permettant la fusion alcaline des échantillons réfractaires.

L’ensemble est localisé au niveau du bâtiment 22 (Recherche Géologie, UMR Géosciences Montpellier) de l’Université de Montpellier (Campus Triolet).