POLLUX

Base de données de spectres stellaires POLLUX

© NOAO/AURA/NSF
© NOAO/AURA/NSF

POLLUX est une base de données de spectres stellaires synthétiques à très haute résolution développée et maintenue au LUPM.

Cette base de données est labellisée en tant que Service National d’Observation (SNO) de l’Action Nationale d’Observation N°5 de l’INSU (ANO5).

La base de données POLLUX est interopérable suivant les standards d’interrogation et de description de l’IVOA (International Virtual Observatory Alliance). Elle est à ce titre rattachée au Centre d’Expertise Régional (CER) GSO (Observatoire Midi-Pyrénées).

Données

POLLUX distribue essentiellement des spectres d’étoiles dans le domaine visible, et ce pour une gamme étendue de paramètres stellaires en termes de température et gravité de surface, métallicité et composition chimique détaillée. Il s’agit de 16619 spectres calculés sur la base de modèles d’atmosphères 1D performants (MARCS, ATLAS, CMFGEN) et adaptés à chacun des types d’étoiles proposés (de M à O et aux étoiles Wolf-Rayet).

Malgré la diversité des sources, la base de données distribue des spectres homogènes (format et contenu des fichiers normalisé dans POLLUX), offrant ainsi une grande facilité d’utilisation. En proposant des spectres théoriques normalisés au continu, POLLUX est particulièrement adaptée à la comparaison directe avec des observations spectroscopiques.

Depuis 2018, POLLUX met en outre à disposition 663 spectres issus de modèles d’atmosphère 3D (spectres OPTIM3D) qui s’étendent également dans l’infrarouge et l’UV en plus du domaine visible.

Outils

POLLUX permet un accès facilité aux spectres stellaires synthétiques via une interface web explicite, permettant non seulement l’interrogation de la base de données sur les paramètres stellaires fondamentaux (Teff, logg, [Fe/H]), mais également la visualisation d’un ou plusieurs spectres, la visualisation des fichiers descripteurs de données, la convolution des spectres par un signal instrumental, et le téléchargement unitaire ou par paquets dans différents formats.

L’équipe en charge de POLLUX a également développé un outil pédagogique de comparaison des spectres théoriques de la base avec des spectres observés hébergés dans la base de données PolarBase. Cet outil, SPECFLOW est accessible directement depuis la page POLLUX ou directement à cette adresse .

Portail des données de l'OREME

Page du SO sur le portail des données de l'OSU OREME

Accéder au portail

Contacts

  • Ana Palacios (Laboratoire Univers et Particules de Montpellier)

Valorisation

La base de données POLLUX est décrite dans un article paru dans le journal Astronomy and Astrophysics (Palacios et al. 2010, A&A 516, A13), ayant reçu 70 citations indépendantes.