so-ii

Impacts des inondations

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Lez_Montpellier_20050906.jpg

Le service d’Observation Impacts des Inondations (so-ii) est un système pluri-disciplinaire d’observation des impacts des inondations sur un territoire méditerranéen local.

Questions scientifiques

Le service d’observation so-ii vise à l’amélioration de la connaissance sur la question des impacts des inondations. Par impact des inondations, il est entendu :

  • les conséquences négatives comme les dommages matériels aux biens ou aux individus, les perturbations en terme d’usage ou d’activités, les impacts environnementaux
  • les éventuelles conséquences positives
  • les implications en terme de trajectoire des différents systèmes impactés (foyer, entreprise, exploitation agricole, collectivité, institution, écosystème, etc.).

Cette observation vise à considérer l’ensemble des différents phénomènes qui peuvent être à l’origine des inondations sur le territoire d’étude :

  • débordement de cours d’eau permanent ou non permanent ;
  • ruissellement en milieu urbanisé ou non ;
  • intrusion marine ;
  • remontée des lagunes.

Ce service vise également à renseigner l’amplitude d’événements la plus élargie possible, des plus forts jusqu’aux plus faibles, pour lesquels peu d’observations sont disponibles.

Enfin, il vise à intégrer d’emblée la question de la temporalité dans l’observation des impacts, notamment dans les aspects suivants :

  • dynamique de production des impacts, notamment lorsqu’ils incluent des effets différés ;
  • dynamique de résolution des désordres engendrés par les inondations ;
  • dynamique de modifications des trajectoires impactés.

Observations

Le territoire comprend le bassin versant du Lez, le Bassin de l’Or ainsi que leurs bandes littorales. C’est un territoire dynamique, exposé à de multiples phénomènes naturels et avec des enjeux multiples.

Le service d’Observation so-ii se divise en trois tâches d’observation (TO) :

  1. Adaptation : Observation de l’état d’adaptation des bâtis
  2. Réseau de citoyens : Suivi très détaillé des impacts des inondations et des trajectoires d’évolution auprès d’un réseau de citoyens partenaires du so-ii
  3. REX : Retour d’expérience pluridisciplinaire suite à une inondation de faible à forte intensité pour étudier ses impacts

L’observation des impacts dans chacune des TO passe par des techniques d’enquêtes auprès de personnes et d’observations de terrain sur des éléments et enjeux du territoire qui ont été impacté et/ou sont vulnérables. Il est également prévu de mettre en œuvre des techniques de suivi à long terme de ces sinistrés (personnes, entreprises) pour comprendre les adaptations qu’ils vont adoptés et les impacts indirects qu’ils ont subi a posteriori.

De plus, des retours d’expérience concernant chaque inondation (ayant des intensités variables de très faibles à catastrophiques) impactant le territoire d’étude permet d’observer les dommages avec une autre perspective, complémentaire des réseaux de suivi des citoyens et des signes d’adaptation.

Toutes ces techniques nécessitent la création et le développement de nouvelles méthodologies qui sont d’ores et déjà testées en 2019 avec les étudiants des Master travaillant sur les différentes TO dans le cadre de leurs modules de formation. Les stages en 2020, les différents projets scientifiques et les futures promotions d’étudiants de Master viendront peu à peu contribuer à perfectionner ces méthodologies et compléter les observations et les suivis menés.

Données

En plus des données crées dans le cadre des trois TO, le service va rassembler le maximum de données existantes relatives aux inondations et aux impacts sur le territoire d’étude.

Afin de réaliser un premier état des lieux du territoire, les étudiants du Master 1 GCRN (Gestion des Catastrophes et Risques naturels, Université Paul Valéry) récoltent les données existantes (2019-2020). Ce diagnostic sera régulièrement complété et actualisé avec cette formation et par le collectif de chercheur·ses.

De plus, un inventaire est en cours concernant les questionnaires de REX utilisés par les chercheur·ses impliqué·es lors de leurs projets de recherche passés. Ces informations contribueront à développer, tester et utiliser des questionnaires de REX avec un caractère pluri-disciplinaire.

Contact

Equipe

Le Service d’Observation so-ii rassemble actuellement 20 chercheur·ses et autres expert·es montpelliérain·es avec des profils variés (économistes, sociologues, urbanistes, géographes, épidémiologistes, hydrologues. . . ) :

  • Dr Sylvain Barone (INRAE / G-Eau)
  • Dr Valérie Borrell-Estupina (Université Montpellier / HydroSciences),
  • Dr Pauline Brémond (INRAE / G-Eau)
  • Pr Alexandre Brun (Université de Montpellier Paul Valéry / ART-Dev)
  • Myriam Campardon (INRAE / G-Eau)
  • Dr Anne-Laure Collard (INRAE / G-Eau)
  • Dr Jean-Pierre Chéry (AgroParisTech)
  • Dr Stéphanie Defossez (Université de Montpellier Paul Valéry / GRED)
  • Dr Katrin Erdlenbruch (INRAE / G-Eau)
  • Pr Hélène Fenet (Université Montpellier / HydroSciences)
  • Dr Frédéric Grelot (INRAE / G-Eau) – Coordination du Service d’Observation
  • Cécile Hérivaux (BRGM)
  • Pr Estelle Jumas Bilak (Université Montpellier / CHU Montpellier)
  • Nicole Lautredou-Audouy (Université Montpellier / CEE-M)
  • Dr Patricia Licznar Fajardo (Université Montpellier / CHU Montpellier)
  • Dr Annabelle Moatty (Université Paris 1 / LGP)
  • Pr Hélène Rey-Valette (Université Montpellier / CEE-M)
  • Dr Audrey Richard-Ferroudji (consultante)
  • Dr Claire Richert (INRAE / G-Eau)
  • Pr Freddy Vinet (Université de Montpellier Paul Valéry / GRED)
  • Dr Nina Graveline (INRAE / Innovation)

Animation du Service d’Observation : Pierre Balzergue