Goélands leucophée et pathogènes

© Thierry Boulinier
© Thierry Boulinier

La Tâche d’Observation « Ecologie spatiale des populations : Goélands leucophée et pathogènes » vise à étudier de façon pérenne la circulation d’agents infectieux dans les populations sauvages d’une espèce d’oiseau fortement inféodée aux activités humaines, le Goéland leucophée Larus michalellis, en zone méditerranéenne.

Les espèces de la famille des Laridés, dont le Goéland leucophée fait partie, sont connues pour être les hôtes naturels de virus de l’Influenza Aviaire (Olsen et al. 2006, Arnal, Vittecoq et al. 2014). Cette espèce, aux mœurs de prédateur et charognard, se nourrissant notamment sur de déchets alimentaires, est de plus connue pour être exposée à des agents infectieux partagés avec les populations humaines (agents de zoonoses), tel que des Salmonelles, Campylobacter et Escherichia coli (Bonnedahl et al. 2009 Ramos et al. 2010). Par ailleurs, les colonies d’oiseaux de mer sont aussi connues pour être infestées par des tiques, vectrices d’agents infectieux.

Ce programme a pour objectif de mieux identifier les facteurs affectant la circulation de différents agents infectieux. Ceci sera fait en utilisant un moyen d’investigation original, la quantification d’anticorps maternels dans les œufs. Les distributions des individus présentant des anticorps dans leurs œufs permettront notamment de déterminer s’il existe une structuration spatiale, intra- et inter-colonies, dans l’exposition des individus aux agents infectieux. Celle-ci pourra être mise en relation avec les ressources alimentaires exploitées par les individus, notamment leur alimentation sur des décharges (Duhem et al. 2005, Ramos et al. 2009). Les données pourront de plus nous renseigner indirectement sur les mouvements d’individus (dispersion) entre colonies.

Le programme a été mis en place dans le cadre d’un projet soutenu par l’AIRD sur la circulation des virus de l’influenza aviaire dans l’environnement (responsable : Dr Michel Gauthier-Clerc) et il constitue l’un des axes du programme ANR ‘EVEMATA’ sur l’écologie évolutive du transfert maternel d’anticorps (responsable : Thierry Boulinier ; 2012-2015).

Au Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Audrey Arnal a effectué une thèse de doctorat sur le sujet à l’Université Montpellier 2 (financement CNRS), encadrée par Thierry Boulinier (CEFE-CNRS UMR 5175, Montpellier) et Michel Gauthier-Clerc (Station Biologique de la Tour du Valat, Le Sambuc).

Au niveau international, le programme implique notamment des collaborations avec Jacob Gonzalez-Solis (Université de Barcelone, Espagne), Boudjema Samraoui (University of Guelma, Algérie) et Slaheddine Selmi (Faculté des Sciences de Gabès, Tunisie).

Observations

Le principe de la TO est de récolter des données sur la circulation d’agents infectieux dans des populations sauvages d’oiseaux en explorant le répertoire d’anticorps circulant chez des individus échantillonnés afin de déterminer à quels agents infectieux ils ont été exposés dans leur passé.

Il est possible de quantifier les anticorps circulant dans le sang d’un individu en analysant un échantillon de plasma obtenu suite à une prise de sang effectuée à l’occasion d’une capture (qui est aussi l’occasion de poser des bagues permettant leur identification ultérieure). Un autre moyen, ne nécessitant pas la capture des oiseaux, est d’effectuer le même type d’analyse à partir d’œuf échantillonnés sur les colonies de reproduction (Boulinier & Staszewki 2008). La femelle transfert en effet des anticorps (IgY) dans le jaune de ses œufs en proportion de la concentration qui circule dans son plasma (Gasparini et al. 2002).

Chez une espèce tel que le Goéland leucophée, c’est cette deuxième approche qui est utilisée dans le cadre de ce programme (Pearce-Duvet et al. 2009, Hammouda et al. 2011, 2012). L’échantillonnage des œufs sur les colonies en début de période d’incubation permet une bonne standardisation des données et la mise en place d’un suivi spatialisé à grande échelle. Au sein des colonies, 1 œuf par nid est collecté pour un sous-échantillon des nids (la plupart des pontes de Goéland leucophée sont de trois oeufs).

Les analyses immunologiques réalisées (ELISA) permettent de quantifier l’exposition des individus à des agents infectieux spécifiques. Parmi les agents infectieux susceptibles de circuler, il est notamment recherché des anticorps contre les virus de l’Influenza Aviaire et des flavivirus (dont virus West Nile). La recherche d’anticorps anti-flavivirus a notamment permis de montrer une distribution fortement hétérogène entre colonies de l’histoire de l’exposition à ce type de virus : la plupart des oeufs contenant des anticorps contre un virus ressemblant au virus Meaban ont en effet été trouvé sur l’île de Medes, en Espagne, et pas sur les colonies françaises échantillonnées (Arnal*, Gomez-Diaz* et al. 2014).

Les premiers échantillons pour le programme ont été acquis en 2008 (Pearce-Duvet et al. 2009) et un échantillonnage géographique large (8 colonies en France, 3 en Espagne, 1 en Algérie, 2 en Tunisie ; Figure 1) a été conduit au cours de la saison 2009. En 2010, l’échantillonnage a été étendu à plusieurs autres colonies.

L’échantillonnage est poursuivi d’année en année et les analyses sont en cours, sachant que la quantification de la proportion de femelles transmettant des anticorps dans leurs œufs nécessite une validation pour chaque anticorps recherché par l’analyse spécifique d’échantillons collectés dans un échantillon de femelles et de leur œuf.

Données

Données quantitatives : proportion de nids contenant des anticorps contre différents agents infectieux > 10 sites échantillonnés chaque année : anticorps anti-influenza, anticorps anti-salmonella.Données brutes : taux en anticorps de chaque œuf, taille de l’œuf, nombre d’œuf du nid, date de collecte.Les données sont mises à disposition après (1) validation et (2) une période permettant leur exploitation dans le cadre d’un doctorat en cours (2 ans après la collecte des échantillons). A la fin du doctorat, ces périodes contraintes pourront être levées en fonction des résultats obtenus (et des moyens disponibles pour l’échantillonnage et les analyses).Exemple de données : carte avec ovoprévalence / tableau avec nom des colonies, tailles d’échantillons, ovoprévalences.

Figure 1 : Carte de la prévalence en anticorps anti-Toxoplasma gondii dans les œufs de goéland leucophée (Larus michahellis) en Méditerranée en 2009 et 2016. Gamble et Boulinier, données non publiées. Dr: Dragonera ; IA : Ile de l’Aire ; BCN : Barcelone ; ED: Delta de l’Ebre ; Me: Medes ; Co: Corrège ; Si: Sidrière ; Ho: Hortel ; Gr: Gruissan ; VLM: Villeneuves-les-Maguelone ; Ca: Carteau ; Fr: Frioul ; Ri: Riou.
Figure 2 : Suivi temporel de la prévalence en anticorps anti-Toxoplasma gondii dans les œufs de goéland leucophée ( Larus michahellis ) de trois colonies méditerranéennes entre 2009 et 2016 : Frioul, Gruissan et Medes. Gamble et Boulinier, données non publiées.

Portail des données de l'OREME

Page de la TO sur le portail des données de l'OSU OREME

Accéder au portail

Contacts

Thierry Boulinier

Directeur Adjoint

Tel
+33 (0)4 67 61 32 67

Valorisation scientifique

Publications

Arnal, A.*, Vitteoq, M.*, Pearce-Duvet, J., Gauthier-Clerc, M., Boulinier, T. & Jourdain, E. 2014. Laridae : A neglected reservoir that could play a major role in avian influenza virus epidemiological dynamics. Critical Review in Microbiology, in press.

Bonnedahl, J., Drobni, M., Gauthier-Clerc, M., Hernandez, J., Granholm, S., Kayser, Y., Melhus, A., Kahlmeter, G., Waldenstrom, J., Johansson, A. & Olsen, B. 2009. Dissemination of Escherichia coli with CTX-M Type ESBL between Humans and Yellow-Legged Gulls in the South of France. PLOS One e5958.

Boulinier, T. & Staszewski, V. 2008. Maternal transfer of antibodies : raising immuno-ecology issues ? Trends in Ecology and Evolution 23 : 282-288.

Duhem, C., Vidal, E., Roche, P. & Legrand, J. 2005. How is the diet of Yellow-legged gull chicks influenced by parents’ accessibility to landfills ? Waterbirds 28 : 46-52.

Gasparini, J., McCoy, K.D., Tveraa, T. & Boulinier, T. 2002. Related concentrations of specific immunoglobulins against the Lyme disease agent Borrelia burgdorferi sensu lato in eggs, young and adults of the kittiwake (Rissa tridactyla). Ecology Letters 5 : 519-524.

Olsen, B., Munster, V.J., Wallensten, A., Waldenstrom, J., Osterhaus, A. & Fouchier, R.A.M. 2006. Global patterns of influenza A virus in wild birds. Science 312 : 384-388.

Pearce-Duvet, J., Jourdain, E., Gauthier-Clerc, M. & Boulinier, T. 2009. Maternal antibody transfer in Yellow-legged gulls. Emerging Infectious Diseases 15 : 1147-1149.

Ramos, R, Ramirez, F., Sanpera, C., Jover, L. & Ruiz, X. 2009. Diet of Yellow-legged Gull (Larus michahellis) chicks along the Spanish Western Mediterranean coast : the relevance of refuse dumps. Journal of Ornithology 150:265–272.

Ramos, R., Cerdà-Cuéllar, M., Ramírez, F., Jover, L. & Ruiz, X. 2010.
The influence of refuse tips exploitation in the prevalence of Campylobacter spp. and Salmonella serovars in seagulls. Applied and Environmental Microbiology 76 : 3052-3056.

Publications relatives aux données

Gamble A., Ramos R., Parra Y., Mercier A., Galal L., Pearce-Duvet J.M.C., Villena I., Montavo T., Gonzalez-Solis J., Hammouda A., Oro D., Selmi S. & Boulinier T. 2019. Exposure of yellow-legged gulls to Toxoplasma gondii along the Western Mediterranean coasts: tales from a sentinel. International Journal for Parasitology: Parasites & Wildlife, in press. doi: 10.1016/j.ijppaw.2019.01.002

Arnal*, A., Gómez-Díaz, E.*, Cerdà-Cuéllar, M., Lecollinet, S., Pearce-Duvet, J., Busquets, N., García-Bocanegra, I., Pagès, N., Vittecoq, M., Hammouda, A., Samraoui, B., Garnier, R., Ramos, R., Selmi, S., González-Solís, J., Jourdain, E. & Boulinier, T. 2014. Circulation of a Meaban-like virus in yellow-legged gulls and seabird ticks in the western Mediterranean Basin. PLOS One, in press.

Hammouda, A., Pearce-Duvet, J., Chokri, M.A., Arnal, A., Gauthier-Clerc, M., Boulinier, T. & Selmi, S. 2011. Prevalence of Influenza A antibodies in yellow-legged gull (Larus michahellis) eggs and adults in southern Tunisia. Vector Borne and Zoonotic Diseases 11 : 1583-1590.

Hammouda, A., Selmi, S., Pearce-Duvet, J., Chokri M.A., Arnal, A., Gauthier-Clerc M. & Boulinier T. 2012. Maternal antibody transmission in relation to mother fluctuating asymmetry in a long-lived colonial seabird : the yellow-legged gull Larus michahellis. PLOS One 7 : e34966.

Pearce-Duvet, J., Jourdain, E., Gauthier-Clerc, M. & Boulinier, T. 2009. Maternal antibody transfer in Yellow-legged gulls. Emerging Infectious Diseases 15 : 1147-1149.