EVOPOP

Evolution des Populations

© CNRS Photothèque / IVORRA Sarah
© CNRS Photothèque / IVORRA Sarah

Questions scientifiques

Génétique des populations

Il s’agit toujours d’études intraspécifiques dans lesquelles la modification progressive des populations sous l’effet principal de l’anthropisation nécessite un suivi génétique. Ce sont donc des études nécessitant l’exploitation des concepts de base de la génétique des populations corrélée aux paramètres écologiques ou démographiques ainsi que géographiques. Structure, fréquences alléliques, niveau de polymorphisme, flux géniques, … tous ces descripteurs sont ré-estimés tous les ans ou tous les deux ans. Des prélèvements annuels nous permettront à l’avenir d’y appliquer les nouvelles méthodes moléculaires.

Démographie

Les suivis à long terme procurent des données de qualité pour les suivis démographiques, les comptages, les estimations de densité ou de fécondité qui ne prennent leur vrai sens que si nous sommes capables d’en décrire l’évolution.

Anthropisation et conservation

Dans ce SO, ce sont les populations plus que les individus qui sont suivis et l’anthropisation y joue un rôle majeur : utilisation d’insecticides divers et suivi des conséquences génétiques sur les gènes de résistance; anthropisation des milieux entrainant la mise en danger de populations et donc d’espèces quand celles-ci sont extrêmement endémiques (centaurée et chou); exploitation et mixage des formes sauvages et domestiques chez la truite; transformation de la vigne sauvage en lignées domestiques.

Le miroir de ces préoccupations est la conservation des formes naturelles, la valorisation patrimoniale, l’estimation de la vulnérabilité des populations…

Recherche fondamentale

A coté de l’anthropisation, des mécanismes naturels sont aussi pris en compte, trouvant là des modèles favorables grâce au suivi à long terme (depuis 1972 pour les moustiques, 1991 pour la truite…): phylogéographie, génétique de l’adaptation, remplacements d’allèles, endémisme, évolution climatique…

Portail des données de l'OSU OREME

Page du SO sur le portail des données de l'OSU OREME

Accéder au portail

Contact

  • Eric Imbert (Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier)

Collaborations

Toutes les tâches d’observation sont en lien avec des collaborateurs français ou étranger ou avec des réseaux de recherche: MNHN, Université de Barcelone, Chaire UNESCO « Culture et tradition du vin », Conservatoire Botanique National de Corse, Conservatoire du littoral, Agence pour l’Environnement, Conservatoire Mondial de la Diversité de la Vigne, EID, ONEMA, Fédération Nationale de Pêche en France, ainsi que des collaborations de chercheur à chercheur.

Tâches d'observation

Observatoire de la vigne sauvage en Languedoc-Roussillon

Evolution spatio-temporelle des gènes de résistance aux insecticides du moustique Culex pipiens en région Méditerranéenne.

Effet de la fragmentation sur la viabilité et l’évolution d’une espèce méditerranéenne endémique: la Centaurée de la Clape.

Dynamique in situ des populations et de la diversité du Chou Corse (Brassica insularis Moris).

Biodiversité, structuration et perturbation des populations de truites communes (Salmo trutta) françaises du sud.