Points d’eau temporaires

© CNRS Photothèque / IRSTEA / FRESILLON Cyril
© CNRS Photothèque / IRSTEA / FRESILLON Cyril

Contexte

La Tâche d’observation est séparée en 2 études distinctes :

  1. suivi n°1 : étude des communautés d’amphibiens sur un gradient d’habitat en zone méditerranéenne, pour décrire leur évolution à long-terme ;
  2. suivi n°2 : étude du rôle de la dynamique spatiale et temporelle de l’eau de surface dans l’écosystème du Parc National de Hwange qui est la plus grande aire protégée du Zimbabwe. Ce site a été labellisé Zone Atelier du CNRS en 2011, et différents programmes y étudient les relations entre les grands herbivores et leur environnement depuis 1999.

Observations

Suivi n°1 :  communautés d’amphibiens

Les mares sont visitées trois fois au cours d’une même saison de reproduction (mars, avril, mai).

Nous réalisons l’inventaire des 11 taxons d’amphibiens de la région avec un relevé des abondances des différents stades (adultes, juvéniles, larves, pontes) et de l’état de développement de ces stades pour les pontes et les larves.

Les 100 mares sont échantillonnées sur un pas de temps de 3 ans, 25 de ces mares sont échantillonnées tous les ans tandis que 3 échantillons de 25 mares sont échantillonnés à chacun leur tour chaque année. Ainsi 50 mares sont échantillonnées chaque années pour une total de 100 mares par an.

Nous relevons aussi la hauteur d’eau, le type de mare, la présence, l’abondance et les espèces de poissons ainsi que l’abondance d’écrevisses.

Suivi n°2 : Parc National de Hwange

La présence/absence de l’eau dans de nombreux points d’eau (>50) est enregistrée de manière opportuniste, mais au moins une fois l’an en saison sèche. D’autres suivis plus ponctuels (dynamiques saisonnières, effort de gestion etc) sont également mis en oeuvre.

Portail des données de l'OREME

Page de la TO sur le portail des données de l'OSU OREME

Accéder au portail

Contacts