PolliMed

Monitoring de la pollinisation en région Méditerranéenne

© Sarah Ivorra / ISEM

PolliMed a pour objectif le suivi de la pollinisation à différentes échelles en Méditerranée selon 2 axes :

  • pollen et relations pollen-végétation-climat,
  • pollen et pollinisateurs et interactions en milieux naturels et anthropisés.

Question scientifique

Certains facteurs abiotiques comme les changements climatiques (sècheresses…) ou la pollution atmosphérique représentent une réelle menace pour la pollinisation ainsi que pour les pollinisateurs. Dans ce contexte, l’ambition du Service d’Observation PolliMed est de contribuer à l’amélioration des connaissances concernant la pluie pollinique et les pollinisateurs en région méditerranéenne.

Ce Service d’Observation se structure autour de 2 axes de recherche complémentaires à différentes échelles géographiques, l’une internationale à l’échelle de la Méditerranée, et l’autre nationale avec un focus commun dans l’Hérault :

  • Pollen et relations pollen-végétation-climat en Méditerranée (échelle globale – macrorégionale). Notre but est d’étudier sur du long terme la pluie pollinique de plusieurs écosystèmes méditerranéens dominés par les espèces clés -chêne vert, vigne, olivier…, via la mise en place de systèmes de monitoring mensuels et annuels. Ces monitorings seront effectués à l’aide de pièges à pollen permettant de suivre les changements de la pluie pollinique en lien avec la végétation et le climat dans différents contextes méditerranéens. Ceci afin de comprendre la variabilité interannuelle de la pollinisation de ces taxons en lien avec le changement climatique ou en milieu cultivé (olivier).
  • Pollen, pollinisateurs et interactions en milieux naturels et anthropisés (échelle régionale – locale). Nous nous intéressons aux interactions plantes-pollinisateurs et aux menaces pesant sur la pollinisation : le déclin des pollinisateurs et la pollution atmosphérique. En effet, la crise de la pollinisation est bien présente et de grande ampleur. Il est donc crucial et urgent d’améliorer nos connaissances sur ces insectes pollinisateurs et sur les facteurs pouvant affecter leur action de pollinisation.

Le SO PolliMed s’organise en cinq Tâches d’Observation :

  1. Relations pollen-végétation-climat, forêts méditerranéennes (du Maroc à Chypre),
  2. Suivi de la pollinisation de l’olivier (Maroc-France),
  3. Suivi local de la pollinisation de la vigne sauvage et cultivée (Hérault),
  4. Effet de la pollution atmosphérique sur la communication chimique plantes-pollinisateurs (région PACA et ex-région LR),
  5. Variations des communautés d’insectes pollinisateurs selon des gradients d’habitats et d’urbanisation (région Occitanie, PACA et Corse).

Observations

Pour les tâches d’observation 1, 2 et 3 nous quantifions à partir de pièges à pollen pour chaque site la quantité de grains de pollen (taxon par taxon) qui se dépose afin d’obtenir un suivi sur plusieurs années de la pollinisation des plantes et des espèces clés (chêne vert, vigne, olivier …). Les enregistrements sont de trois types :

  • hebdomadaires pour couvrir la période de floraison ;
  • mensuels pour évaluer la fréquence absolue et relative des taxons dans la pluie pollinique totale
  • et annuels pour un suivi sur plusieurs années.

Pour la TO4, des observations seront réalisées pour chacun des deux modèles, lors de leur période de floraison, en mai et en juillet-août.

Pour la TO5, les données sont basées sur la capture de ces insectes par différentes méthodes (capture au filet, pièges passifs sur 24/ 48 h) puis sur l’identification des espèces.

Sites d’observations des 5 TO du SO PolliMed

Données

Pour l’ensemble du Service d’Observation PolliMed, l’actualisation des données sera annuelle, avec toutefois de 12 à 18 mois de décalage entre la collecte des données et leur mise à disposition.

Contacts

  • Odile Peyron (Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier)
  • Bertrand Schatz (Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive)

Tâches d'observation

Étude des relations végétation-pollen-climat dans plusieurs contextes méditerranéens, et notamment de la réaction de la végétation lors d’épisodes extrêmes à travers la pluie pollinique émise par les plantes

Quantification de la variabilité interannuelle de la pollinisation de l’olivier à partir de 4 stations d’enregistrement pollinique sur un transect Sud-Nord

Étude de la variabilité interannuelle de la pollinisation de la vigne sauvage et de la vigne cultivée, en prenant en considération la variabilité spatiale (à l’échelle de la zone d’étude du Pic St Loup)

Effet de la pollution atmosphérique sur la communication chimique plantes-pollinisateurs

Variations des communautés d’insectes pollinisateurs selon des gradients d’habitats et d’urbanisation